“La France ne lutte pas contre l’islam”, a déclaré Macron, se référant au Financial Times comme s’interrogeant.

Le président français Emmanuel Macron publié dans le prestigieux journal britannique mercredi 4 novembre au soir Financial Times, Un forum pour l’expliquer “La France combat le séparatisme islamique, jamais contre l’islam”, Répond à un article qui a paru lundi mais qui a ensuite été supprimé du site.

Dans une longue lettre à l’auteur, Egalement publié sur le site de l’Elysée, Le président est en colère contre un article qu’il dit “A des fins électorales, les musulmans français ont été accusés de stigmatisation; pire, d’entretenir une atmosphère de peur et de suspicion à leur encontre.”. Le chef de l’Etat estime que ses propos sont déformés:

“Je ne laisserai personne me dire que son état de France promeut le racisme contre les musulmans.”

Comme La semaine dernière sur la chaîne qatari sur Al-Jazeera, Le président français veut expliquer son combat, au-delà des frontières de la France “Séparatisme islamique” Pas la lutte contre l’islam, Les musulmans de nombreux pays ont répondu avec colère à ses paroles, Avec un appel au boycott des produits français.

Lisez ceci aussi Au Bangladesh, plus de 50000 musulmans protestent contre Emmanuel Macron et la France

“La haine républicaine”

Après avoir rappelé une série d’attaques contre la France depuis l’assassinat Charlie Hebdo En 2015 et M. qui a tué 300 personnes. Macron a déclaré que la France était attaquée pour ses valeurs, sa laïcité et sa liberté d’expression. “Je ne donnerai pas”.

Mais il décrit aussi des cas “Séparatisme” Islamiste, selon lui “Terreau (…) [des] Industries terroristes ». Ainsi il inspire “Nous craignons que des centaines d’extrémistes ne prennent le couteau et tuent les Français à tout moment.”.

«Dans certains quartiers et sur Internet, des groupes affiliés à l’islam radical appellent les enfants français à haïr la République et à ne pas respecter la loi».

“Vous ne me croyez pas? Lisez les échanges et les appels à la haine au nom d’un faux culte de l’islam ont été diffusés sur les réseaux sociaux, ce qui a finalement conduit à la mort de la grand-mère du professeur Samuel il y a quelques jours. Et « [sont] Élevé sur un plan de haine des valeurs françaises », Il dit.

READ  L'Azerbaïdjan annonce la reprise de Sushi, la deuxième ville du Haut-Karabakh
Lisez ceci aussi “Il faut écouter ce qu’Emmanuel Macron a vraiment dit”: soutien des Emirats Arabes Unis dans la controverse sur les dessins animés

“C’est pour cela que la France veut se battre aujourd’hui.” Plus loin “Jamais contre l’Islam”. «Contre l’ambiguïté, le fanatisme, l’extrémisme violent. Jamais antireligieux. Nous disons: Pas avec nous! », Il ajoute.

“C’est notre droit fort en tant que nation souveraine.”, “Nous n’avons pas besoin d’articles de journaux essayant de nous diviser”, Conclut-il.

L’article est réservé à nos abonnés Lisez ceci aussi Séparatisme, caricatures de Mohammed: Emmanuel Macron sur la défense internationale

Monde avec l’AFP

Written By
More from Arzu

Un seul écran externe à la fois avec le MacBook Air / Pro M1

Les nouvelles Macbook Air Et MacBook Pro 13 “ Equipé de la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *