Govt-19: Vaccination obligatoire? Quatre questions sur le sujet passionnant

Demain, tout le monde sera-t-il vacciné contre Govt-19? Si l’arrivée d’un produit est possible dans les semaines qui suivent l’annonce par le panel Pfizer des résultats les plus encourageants, certains plaident déjà pour rendre ce vaccin obligatoire. “Oui”, a déclaré Yannick Jodot dans une réponse à un rapport français ce mardi. «À partir du moment où le vaccin est disponible, j’espère que tout le monde est vacciné», a déclaré la députée EELV.

Pour l’instant, les responsables de la santé se sont d’abord appuyés sur les conseils, et le moment venu, face à la méfiance des Français, la stratégie doit être établie.

Comment rendre le vaccin obligatoire?

En France, comme on le rappelle, la loi doit passer par Vaccine-info-service.fr sur le site officiel. L’examinateur peut être passible d’amendes ou de sanctions pénales. «Un gouvernement ne peut pas se dicter et le parlement doit au moins donner son accord», déclare l’historien Laurent-Henry Vignot, maître de conférences en histoire moderne à l’université de Bourgogne et «co-auteur d’Antivox». La résistance aux vaccins du XVIIIe siècle à nos jours »(janvier 2019, éditions Ventemier).

Par exemple, en 2018, onze vaccins sont devenus obligatoires pour les enfants. Le projet de loi, déposé et défendu par la ministre de la Santé de l’époque, Agnes Bush, a été approuvé par l’Assemblée nationale et le Sénat.

Mais le fait d’être obligé de vacciner toute une population du jour au lendemain n’est-il pas un risque de violation des libertés individuelles? L’Assemblée constituante a statué en 2005 sur la vaccination obligatoire des enfants. Les sages ont décidé qu’il était possible pour le parlement de “définir une politique de vaccination pour protéger la santé individuelle et collective” et qu’il “se conformerait à l’exigence constitutionnelle de la garantie des soins de santé”. Préface à 1946 ».

READ  Donald Trump, enraciné à la Maison Blanche, se termine

“En cas d’épidémie mondiale grave, je pense que ce qui est applicable aux enfants l’est également aux adultes. Cette mesure est bien mandatée et justifiée dans le but de protéger la santé publique”, a déclaré Jean-Philip Drocier, constitutionnaliste et professeur de droit public à l’Université de Lille.

Que pensent les gens?

En France, il existe une méfiance très importante à l’égard du vaccin, notamment face au Covit-19. Seuls 54% des résidents seraient prêts à se faire vacciner, le niveau le plus bas des principaux pays Une enquête Ipsos Au nom du Forum économique mondial publié le 5 novembre. C’est cinq points de moins qu’en août dernier.

«Anti-Vox» est très actif sur les réseaux sociaux et en particulier sur Facebook, où ils sont contre la volonté du gouvernement de rendre obligatoire pour les enfants de se faire vacciner pour aller à l’école, précisément.

“Le vaccin contre Govt-19 donne un réel espoir, mais le soutien de nos concitoyens au vaccin doit être structuré”, a averti le Conseil scientifique. Dans l’annonce du 9 juillet, Exhorte le gouvernement à mettre en place une “communication transparente” à cet égard.

“Forcer un vaccin dans cet environnement, et à un moment où les Français sont sensibles aux restrictions de liberté, ne fera qu’accroître encore la méfiance à l’égard des autorités. Ce n’est pas un cocktail très positif”, souligne Jocelyn Rudd, psychologue sociale à l’Ecole des hautes études en santé publique.

Quelle est la position des autorités?

Pour l’instant, les programmes de vaccination contre Govt-19 sont toujours en excellent état, avec seulement la 3ème phase d’essais cliniques, s’attendant sans doute à un caractère compulsif. Les responsables politiques et sanitaires aiment se concentrer sur le conseil et l’éducation.

READ  Restructuration "progressive", "adaptation partielle": les propos prudents du gouvernement

Lundi, la Haute Autorité de Santé (HAS) a également été lancée Une grande consultation générale. «L’objectif est d’anticiper une campagne de vaccination sans précédent [qui] Il doit être organisé en France lorsqu’un vaccin est disponible. » Mais “dans le contexte actuel, la HAS considère que le vaccin contre Govt-19 ne devrait pas être obligatoire et ne devrait pas l’être pour le grand public ou les professionnels de santé”, note-t-il.

«Je ne suis pas favorable à un vaccin obligatoire, du moins au départ on ne le savait pas à l’avance, mais si l’on se rend compte que ce vaccin n’est pas adéquat et acceptable et que l’on n’a pas atteint une fourchette d’immunité combinée (estimée dans le cas du Covit-19 est de 60 à 70%, du moins la note de l’auteur) Elle peut devoir être envisagée par certaines franges de la population », a déclaré le juge adjoint LREM Jean-François Elio, immunologiste.

Vidéo. Vaccin contre Govt-19: “Les soignants ont la priorité” selon un expert

Dans un commentaire du 9 juillet, le Conseil scientifique énumère toutes les catégories professionnelles et les groupes d’âge prioritaires, y compris les agents de santé, les hommes d’affaires et les personnes âgées. «Définir les modalités de mise en œuvre des futures campagnes de vaccination et leurs variantes fonctionnelles» est l’un des objectifs de la consultation publique initiée par la Haute Autorité de Santé.

“Le devoir est l’une des questions à se poser, mais il faut y répondre très rapidement. Les responsables de la santé doivent d’abord prendre une décision à ce sujet, notamment en fonction de la qualité de la performance du produit”, a déclaré une source gouvernementale.

READ  Rennes: Avalanche de blessures à Paris, match en direct

Tout le monde avait-il une vaccination obligatoire?

En France, l’historien Laurent-Henri Vignette ne se souvient pas qu’un nouveau vaccin était rendu obligatoire pour tous les adultes, sauf que c’était un sujet de préoccupation pour toute une génération, en plus des vaccinations obligatoires pour les enfants. «Il existe quelques exemples à l’étranger, en Suisse ou aux Etats-Unis. Par exemple, lors d’une épidémie majeure à New York en 1947, toute la ville a dû être vaccinée», note-t-il.

«En France, seuls de nouveaux vaccins sont recommandés, et nous ne sommes plus sur la théorie médicale paternelle», souligne Jocelyn Rudd. Il s’agit d’une affaire contre la grippe, par exemple les personnes âgées sont vivement encouragées à le faire chaque année. Jean-François Eliao conclut qu’il est “pratiquement impossible” de vacciner environ 70 millions de Français simultanément.

Written By
More from Arzu

Voici un plan de l’itinéraire et de toutes les villes en stationnement

22h42 – Le parcours du Tour de France 2021 en quelques chiffres...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *